Aix en partage réagit au climat malsain porté par les forces réactionnaires et islamophobes.

Cela fait 30 ans ! 30 ans depuis septembre 1989 et ce que l’on a appelé “l’affaire du Voile de Creil” que régulièrement on désigne à la vindicte populaire nos concitoyennes musulmanes et leur voile qui serait une « offense » faite au mode vie à la Française, à notre “Civilisation”. 30 ans que des forces réactionnaires et extrémistes théorisent et souhaitent cette guerre civile en divisant la société française en deux.

Ceux qui nous gouvernent jouent avec le feu en reprenant les thèmes de l’extrême-droite, et cela est irresponsable.

A Aix-en-Partage, nous pensons que l’on agite ce bout de tissu parce que ceux qui nous gouvernent n’ont plus la volonté de régler les vrais problèmes qui se posent à nous et qui sont d’ordre économique et social. Car voilà, il est beaucoup plus facile de désigner un bouc émissaire, un responsable à tous nos problèmes que de tout mettre en œuvre pour régler la situation de crise qui se pose à la France. Mais la ficelle est grosse et elle est utilisée depuis toujours, en son temps, ce fut les juifs, les protestants, les catholiques, ailleurs ce sont les bouddhistes.

Cette stigmatisation des Françaises musulmanes à longueur de journée, par des prétendus “intellectuels” fumistes, aux théories fumeuses comme “la fin de notre civilisation” et le “grand remplacement” sur toutes les ondes, sur les chaines infos, dans tous les débats et dans la presse, entraîne le mépris et la violence, à l’image de l’attentat à la mosquée de Bayonne, envers ceux qui, comme chacun d’entre nous, n’aspirent qu’à une chose: avoir un travail, vivre en paix et vivre leur religion au sein de leur famille et de leur communauté.

En paix !

Aix en partage défend une société qui autorise toutes et tous ceux qui pratiquent une religion et ceux qui n’en ont pas, de vivre en toute liberté, en toute fraternité. Parce que la laïcité agitée à tout bout de champ ce n’est pas la promesse d’un champ de bataille, c’est, au contraire, le respect des convictions de chacun, une volonté de paix, c’est la neutralité de l’état dans tout ce qui concerne les convictions religieuses de chacun.e.s.

A Aix-en-Partage c’est cet esprit qui nous anime, nous voulons construire une ville où chacun.e aura toute sa place dans la construction d’une ville paisible, juste et solidaire, une ville qui garantira les libertés de chacun.

Nous pensons que la diversité est une chance, pas un danger.

Aix en partage réagit au climat malsain porté par les forces réactionnaires et islamophobes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I confirm

Retour en haut